L’avenir d’un enfant n’est jamais joue...

L’O.R.E.A.G. agit, avec ses services et ses 13 établissements, en proposant des réponses adaptées à l'enfant et l’adolescent en difficulté.

Elle accueille et prend en charge 1500 jeunes, en application de sa valeur fondatrice de protection de l’enfance.

OREAG : l'avenir d'un enfant n'est jamais joué

Il y a plus de 120 ans, à Bordeaux, un juge, Fernand MARIN « se sentait l'âme intimement attristé chaque fois qu'un enfant venait mêler sa tête embroussaillée, ses yeux inquiets et chercheurs parmi les physionomies adultes et perverses des repris de justice »(1).

Ce magistrat, bien avant l'heure, avait compris que l'on ne pouvait pas traiter les enfants comme des adultes, et que ceux-ci avaient besoin de protection de la part de l'ensemble de la société. A l'époque, cette idée était révolutionnaire.
C'est 50 ans plus tard que sera décidée l'Ordonnance de 45. Lorsque Fernand Marin créé en 1889, l'O.R.E.A.G., Œuvre du Refuge des Enfants Abandonnés ou délaissés de la Gironde, il n'imagine sûrement pas que plus d'un siècle plus tard, des hommes et des femmes, des salariés et bénévoles associés, travailleraient encore chaque jour à la protection de l'enfance.

(1) Un siècle de l'enfance inadaptée – Pierre Guillaume